facebook

Réseaux sociaux : Comment se promouvoir ?

On le sait, aujourd’hui les réseaux permettent d’échanger des informations, des idées, des images, des sentiments, des commentaires, des indignations. On les utilise en permanence. Le collectif engendre du collectif, et ce grand partage nous lie tous ensemble, n’importe où dans une ville, n’importe où dans un pays, et n’importe où dans le monde.

Dans le privé, ils nous servent le plus souvent pour communiquer avec nos amis, notre famille proche. On peut partager un morceau de vie. Se rendre visibles, accessibles. Exister numériquement. Le monde numérique devient alors une projection d’une nouvelle identité, et celle-ci vous définira, vous façonnera différemment suivant l’utilisation que vous en ferez. C’est à vous de choisir votre image, ou de vous bâtir à votre image, de proposer votre grand écran titre face aux autres. La page est blanche et on l’écrit au fur et à mesure. Vous pouvez choisir à quel point vous souhaitez vous exposer, quel message ou non-message vous souhaitez véhiculer. Vous pouvez choisir d’être comme vous êtes tout simplement (« Venez comme vous êtes ! »), ou de partir en roman photo, en story tik-tok, insta restau’, twitter revenchard, compte parodique…

Et il en va de même pour une marque ou pour votre entreprise, ou pour votre micro-entreprise ! C’est un terrain sur lequel il faut se placer, qui est devenu essentiel à conquérir à notre époque, à maîtriser. Et ce, quel que soit votre niveau de réticence initiale !

C’est votre vitrine. La communication sur les réseaux, en ce qui concerne votre activité professionnelle, est votre vitrine numérique. Celle qui vous représente sur internet, à toute heure, en tout lieux. Elle est aussi importante, elle est aussi primordiale, que l’est pour un magasin sa vitrine « physique ». Elle va vous porter, vous donner un ton, une voix.

C’est par là, c’est via les réseaux, que la plupart de ceux qui voudront davantage vous connaître, vous et votre marque, passeront pour la toute première fois.

Alors… On y va ? On vous ouvre la porte cette semaine… Laissez-vous guider dans cette grand aventure des réseaux sociaux !

Tout d’abord, où et comment se promouvoir ?

Je suis artisan. Je suis artiste.

Je suis plombier, je suis électricien, je suis maçon, peintre, photographe, programmeur, VTC, streameur, écrivain, couturière… Ma façon de communiquer ne sera pas là même, et les réseaux sur lesquels je voudrais figurer non plus.

Ce que je veux avant tout, c’est être accessible au plus grand nombre. Je veux leur parler, je veux qu’ils me voient, et je veux qu’ils voient ce que je fais, ce que je propose. FaceBook est un incontournable dans ce domaine. Quelle que soit votre activité, celui-ci permettra la création de liens avec vos autres réseaux, et sera une porte d’entrée formidable pour avancer une ligne éditoriale, pour façonner votre fameuse voix, et pour donner toute une impression de vie autour de ce que vous représentez.

On recommande de se promouvoir à minima sur trois plateformes différentes. Cela permet de s’assurer une plus grand visibilité. Vous pouvez bien sûr aller au-delà. Il n’y a aucune formule. Mais faites attention tout de même. Les bêtes sont chronophages, et un réseau à l’abandon, où le dernier post date de plusieurs mois, aura un effet mitigé sur l’utilisateur ou sur le client potentiel qui tomberait dessus. La multiplication ne fait pas la force. Autant vous concentrer sur deux ou trois, et le faire comme il faut, que de picorer dans tout le panel des propositions.

Comme vous pourrez le voir quand vous arriverez en bas de cette page, MicroDesk est lui-même présent (à peu près) sur trois réseaux, que sont : FaceBook, Twitter, et Linkedin. Et c’est déjà du boulot. Vous pouvez d’ailleurs le constater en lisant ce blog, ça réclame de l’énergie cette affaire ! On a une ligne à tenir, on fait ce qu’on peut. (D’ailleurs si vous n’êtes pas déjà abonnés, allez-y, ça nous fait toujours plaisir ! Et n’hésitez pas à laisser aussi un « p’tit pouce en l’air » comme on dit, ça fait pas de mal, bien au contraire !)

Je disais que MicroDesk était présent « à peu près », sur trois réseaux. Twitter fut, typiquement, notre petite gourmandise de trop. C’est du temps plein à y consacrer, ou presque, et nous n’arrivions plus à le maintenir (mais on va essayer de s’y remettre, promis !). Et en plus il faut savoir manier le hashtag. Et le hashtag c’est pas simple. Et puis on n’a pas à se justifier.

Bref, morale : ne vous dispersez pas, choisissez bien, et si jamais il se trouve que vous êtes un hashtag master, Twitter est là pour vous.

Reprenons un exemple : je suis photographe ! Je suis visuel, j’ai l’art dans les yeux des autres.

Je veux bien sûr donner des informations de contact. Que n’importe qui ayant besoin de mes services puisse me trouver facilement. Je veux qu’on soit au courant de mes prochains shootings, de mes shootings précédents. Je veux présenter mes prestations. Ce dont je suis capable… Donc je veux certainement avoir une page FaceBook dédiée à mon activité !

C’est une bonne première vitrine.

Mais d’autres réseaux seront peut-être plus adaptés, en supplément. Des réseaux spécialisés, des réseaux de connaisseurs, des réseaux pour visuels ! En voici quelques-uns : Deviantart, Instagram, Flickr

Il en existe de toutes sortes, et suivant votre activité numéro un, il sera plus judicieux de se placer sur l’un plutôt que sur l’autre, et inversement pour l’activité numéro deux.

Vous êtes dans l’informatique ? Un compte Linkedin et un compte sur une plateforme de freelance vous suffiront. Ces plateformes sont devenus des réseaux professionnels à part entière, des réseaux de prospection active, sur lesquels il est facile de se promouvoir, de présenter mon petit CV numérique, avec mes réalisations précédentes, et mes informations de contact.

Dans l’écriture, le blogging ? Pareil : Wikipen ou Wattpad, par exemple, sont des plateformes ou réseaux spécialisés, tout beaux tout neufs, et qui pourraient vous séduire.

Il existe de nombreuses alternatives aux géants des réseaux sociaux. Choisissez bien ceux sur lesquels vous pensez être le plus pertinent possible, et tenez bon surtout !

La ligne éditoriale, ou comment faire vivre ses réseaux !

Vous vous êtes fixés ? Vous avez votre triptyque gagnant ? C’est sûr de sûr ?

Bon. C’est un début ! Mais maintenant que vous les avez, encore faut-il savoir ce qu’on va en faire… Ce qu’on décidera d’y bâtir là-dessus. Et ce qu’on décidera d’y bâtir, justement, c’est notre fameuse “voix” ! C’est l’expression de ce qu’on représente numériquement face aux autres.

Si je suis pétillant, que j’ai le sourire dans tout ce que je vois, que je porte le sourire dans mon activité, dans mon quotidien… c’est sûrement cette voix là que je souhaiterai voir représenter sur mes réseaux ! Je peux contrer l’austérité première d’une profession (nous ne viserons aucune profession particulièrement, mais que les concernés se reconnaissent et lèvent la main !) en adoptant un style, une particularité, une identité toute personnelle ! 

C’est la force de la ligne éditoriale.

Elle doit bien sûr être maîtrisée, rester dans un cadre professionnel. Vous devez la définir, la façonner, et vous y astreindre de manière régulière. Créez une habitude, créez un rendez-vous avec vos abonnés. Écrivez des petits billets d’humour ou d’humeur. Quelque chose ayant trait à votre activité, la prolongeant. Si vous êtes un créatif, ou un visuel comme notre photographe plus haut, publiez des images/photos de vos créations ou de vos derniers shootings. Ajoutez-y une petite légende (et des hashtags, oui, si ça vous fait plaisir). Faites du blogging (ça c’est nous ! si vous êtes toujours là d’ailleurs, je vous rappelle que vous pouvez nous liker, nous commenter, nous partager, et que ça ne vous prendra qu’une demi-seconde pour engendrer énormément de bonheur de notre côté ! Si si, je vous assure !), reliez-le à votre site internet, apportez du trafic, rendez-vous visibles !

C’est le maître mot : visible ! Pour être visible, il faut tout d’abord donner l’impression de vie. L’impression d’existence continue. Sans submerger par ailleurs. Nul besoin de twitter soixante fois par jour, non plus que d’inonder de publications, ou de partages de publications, sur votre page FaceBook.

Il vous faudra déployer des moyens, du temps, et de l’énergie pour créer votre voix, votre ambiance personnelle. Pour lier sympathie avec cet inconnu, ce client potentiel qui risque d’atterir sur une de vos pages, au hasard de son fil d’actualité, de ses recherches… Des recherches qui parfois l’auront amener à visiter des pages d’indépendants ou d’entreprises concurrents dans votre secteur d’activité.

Il faudra que celui-ci puisse être touché, particulièrement, en un coup d’oeil, par ce que vous proposez par rapport aux autres. S’ils existent les autres bien entendu. Qu’il soit touché par sympathie. Que vous soyez visibles !

Retenez-le ce passager, ce possible futur client. Proposez lui de rester un peu plus. C’est ce qui fera votre force et peut-être votre réussite.

Elle passe par là de nos-jours. Pas seulement, mais en grande partie.

Conclusion

Trouvez votre moyen d’expression. Développez une voix avec lequelle vous serez à l’aise. Cherchez un endroit pour l’exprimer. Ils ne manquent pas ces endroits. Ils fleurissent. Il y en a de plus ou moins spécialisés, de plus ou moins connus.

En tout cas, choisissez-les avec soin, et entretenez-les !

Des millions de personnes utilisent les réseaux sociaux, pour ne pas dire des milliards ! Vous vous démarquerez auprès de certains utilisateurs, vous en laisserez d’autres sur le bord de la route numérique. Certains seront de futurs clients, d’autres des abonnés de passage, des lecteurs occasionnels, qui vous suivront avec régularité, vous partagerons peut-être, auront de toute façon un impact positif sur votre vitrine.

S’il n’y a pas de recette miracle, c’est au final la régularité avec laquelle vous entretiendrez vos réseaux, et votre singularité qui finiront par payer. Vous pourrez commettre ou avoir commis certaines erreurs, vous pourrez tatonner, experimenter, changer de cap. Tant que vous ferez vivre vos pages, vous existerez numériquement aux yeux des autres.

Voilà, ce sera tout pour nous ! Si vous êtes encore là bravo ! Et merci surtout ! Nous disions plus haut dans cet article que si vous vous lanciez dans le blogging, il vous faudrait certainement mettre un lien vers votre site internet. C’est en effet, en plus des réseaux, une chose essentielle à mettre dans votre boite à outils de la parfaite vitrine numérique pour votre activité ! Nous y reviendrons dans un prochain article… Un article dans lequel nous aurons d’ailleurs à vous annoncer quelques surprises nous concernant. Mais chut ! On n’en dit pas plus !

En attendant, “Stay tuned” comme disent les américains. À bientôt sur MicroDesk ! On vous dit à la semaine prochaine !