facebook

[VIDÉO] Aides à la création auto-entrepreneur

Les informations ont été mises à jour en Juillet 2020

Quelles sont les aides à la création pour votre micro-entreprise ?

Retrouvez toutes les explications en vidéo ou en lisant notre article.

Dans cette vidéo nous vous présentons toutes les aides micro-entreprises à la création dont vous pouvez bénéficier !
Les choses ont beaucoup changé dernièrement. Depuis le 1er janvier 2020 l’ACRE reprend les conditions qui avaient disparu en 2019.

De nouvelles subventions auto-entrepreneur font également leur apparition, alors que d’autres sont modifiées en profondeur.

 

Découvrez dans la vidéo les aides au retour à l’emploi (ARE) dont vous pouvez également bénéficier, les aides à la reprise ou à la création d’entreprise (ARCE), qui consistent à percevoir des allocations chômage, sous forme de capital (égales à 45% du montant de vos droits ARE restant à verser au début de votre activité), l’aide aux créateurs ou repreneurs d’entreprise (ACRE), qui vous permettra, sous conditions, d’être partiellement exonéré de charges sociales pendant un an, ainsi que les autres dispositifs régionaux ou nationaux qui ont été mis en place.

Les aides micro-entrepreneur pour le COVID 19

Notre article sur les aides auto-entrepreneur COVID-19

Cette année est aussi spéciale pour les micro-entreprises, impactées particulièrement par le confinement lié à l’épidémie de COVID-19. Le gouvernement a mis en place une aide spéciale auto-entrepreneur pour le COVID 19 afin de les aider à traverser cette période difficile.

L’exonération partielle de charges sociales pour les auto-entrepreneurs

Depuis le 1er Janvier 2020, le bénéfice de l’ACRE est accordé pour la 1ère année d’activité uniquement.
Cela vous permet de bénéficier d’une exonération partielle de vos charges sociales puisque le montant de celles-ci est diminué de 50%.

 

Taux de cotisations sociales

Année 1 Année 2 et plus
Achat et revente 6,4% 12,8%
Prestation de service 11% 22%
Activité libérale 11% 22%


🔎 Exemple
Un prestataire de service réalise 30 000 € de chiffre d’affaires la première année d’activité.
Son activité correspond à un taux de cotisations sociales de 22%. Il devrait donc payer 6 600 € de charges sociales.
La première année, il bénéficie du taux réduit à 11%. Donc pour 30 000 € de chiffre d’affaires réalisés, il payera 3 300 € de charges sociales.

L’ARE : Aide au Retour à l’emploi

Cette aide, mise en place par Pôle Emploi, permet de continuer à percevoir vos allocations chômage en complément de vos revenus auto-entrepreneurs.
Pour déterminer votre revenu, Pôle Emploi applique un pourcentage au chiffre d’affaires réalisé. Ce pourcentage varie selon la nature de votre activité.
Prestation de service ⇢ 50% de votre CA
Activité commerciale ⇢ 29% de votre CA
Activité libérale ⇢ 66% de votre CA

🔎 Exemple
Vous touchiez 1 500 € d’indemnités chômage.
Vous créez votre micro-entreprise et vous êtes prestataire de services. Vous réalisez un chiffre d’affaires le premier mois de 2 000 €.
Pour Pôle Emploi votre revenu est de 2 000 €x50% = 1 000 €.
Il vous versera donc 1 500€-1 000€ = 500 €.
En vous versant un complément de 500 €, vous retrouverez donc vos 1 500 € de revenus : le même que si vous aviez touché les 1 500 € d’allocations chômage.
Renseignez-vous auprès de votre conseiller Pôle Emploi pour effectuer les démarches nécessaires à l’obtention de ce complément : l’ARE.

L’ACRE : Aide à la création ou reprise d’entreprise

Autre aide mise en place par Pôle Emploi. Avec l’ARCE vous percevez 45% du montant total de vos droits pour vous aider à créer votre micro-entreprise. Le versement se fera en 2 fois : à la création et 6 mois après.

🔎 Exemple
Vous êtes au chômage. Le montant total de vos indemnités s’élèvent à 20 000€. Vous créez votre micro-entreprise au 1er Février.
Le montant de l’ARCE sera de 20 000 € x 45%= 9 000 €. Vous toucherez 4 500 € à la création en Février et 4 500 € en Juillet soit 6 mois après le début de votre activité.

Les autres aides financières

➥ l’AGEFIPH : l’Association de gestion du fond pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées
Cette subvention peut aller jusqu’à 5 000 € pour les créateurs avec une reconnaissance de travailleur handicapé.
le prêt sur l’honneur:
Ce prêt à taux « 0 » se débloque généralement en complément d’un prêt bancaire classique. Il permet de crédibiliser votre projet auprès des banques.
les subventions d’État:
Pour aider les créateurs d’entreprise, il existe des subventions provenant de votre Conseil Régional. N’hésitez pas à contacter la Chambre de Commerce ou la Chambre des Métiers de votre région.

Quelles sont les autres spécificités du statut pour aider les micro-entreprises ?

Une inscription simplifiée

Inscrire sa micro-entreprise est simple. Mais il ne faut pas oublier de se poser les bonnes questions afin de penser à tous les paramètres lors de l’inscription. Quelle sera votre activité principale ? Votre conjoint travaillera t’il avec vous ? Quelle régime d’imposition sera le plus adapté à votre situation? MicroDesk vous a préparé une checklist des pièces justificatives à prévoir ainsi que des différents points à étudier avant l’inscription. L’inscription de votre micro-entreprise pourra ensuite se faire en ligne et elle sera gratuite.

La franchise en base de TVA

Le statut en lui-même vous permet de bénéficier dès la création de l’exonération de TVA. Une micro-entreprise bénéficie de la franchise en base sous condition qu’elle ne dépasse pas les seuils suivants de l’auto-entreprise :

  • 82 800 € pour tout ce qui est de l’ordre des activités de commerce et d’hébergement.
  • 33200 € pour les professions libérales et activités de service relevant des BNC et des BIC

Mais ce n’est pas une aide à proprement parlé. Ces seuils et cette exonération sont valables pendant toute la vie de votre micro-entreprise. Pour plus de détails, lisez notre article sur la TVA pour les micro-entreprises.

Besoin d’être accompagné pour vos demandes d’aide à la création micro-entreprise ? MicroDesk propose ses services à toutes les micros pour effectuer ces démarches à vos côtés !

Prenez rendez-vous dès maintenant !

N’oubliez pas de consulter nos podcasts pour plus d’informations sur la micro-entreprise