facebook

Formation auto-entrepreneur profession libérale

Les professionnels indépendants ont parfois besoin de renforcer leurs capacités, pour élargir leurs compétences, ou en acquérir de nouvelles. Plusieurs fonds sont destinés aux formations des auto-entrepreneurs en profession libérale. Après avoir eu la bonne idée pour se lancer dans l’aventure de la micro-entreprise, il est peut-être venu le temps de se former ou de parfaire ses connaissances !

Le financement formation continue profession libérale permet à ses bénéficiaires de se perfectionner. En effet, il est essentiel pour les autoentrepreneurs de se former afin de répondre aux exigences récentes du marché.

Les modalités de la formation auto-entrepreneur profession libérale

Quelles sont les différentes formations ?

Chaque année, les formations disponibles sont déclinées par les représentants de chaque profession libérale. En fait, les représentants de chaque profession présentent une liste des thèmes à aborder potentiellement en formation. Ainsi, ces thèmes de formation peuvent être pris en charge par le Fonds interpersonnel de formation des professionnels libéraux (FIF PL). Aussi, ce fonds établit les modalités de la prise en charge des formations. Celles-ci sont définies sur le site du FIF PL entre le 1er janvier et le 31 décembre de chaque année. Mais, les critères de prise en charge de la formation peuvent changer d’une année à l’autre. Ces modifications surviennent en fonction des priorités de chaque profession et du FIF PL.

Pour plus de renseignements sur les prises en charge parmi les formations disponibles, vous pouvez consulter les critères liés à l’exercice de votre activité profession libérale. En outre, deux types de prise en charge sont disponibles pour les formations. En effet, des formations sont offertes sur les fonds de chaque profession, et d’autres sur des fonds spécifiques.

  • Les formations sur les fonds d’une profession libérale

Chaque profession dispose de fonds et ceux-ci financent les formations de ses membres. En fait, ces fonds prennent en charge principalement les formations liées à la profession elle-même.

  • Les formations sur fonds particuliers

Ce financement ne prend pas en compte le chiffre d’affaires ou les cotisations du professionnel libéral. Ainsi, certaines formations sont financées tous les trois ans. Celles-ci sont : les formations de longue durée, les bilans de compétences et les formations de conversion. Les autres formations prises en charge par ce type de financement sont : la Validation des acquis d’expérience (VAE) et la participation à un jury d’examen.

La VAE permet d’obtenir une certification officielle des compétences acquises par la formation, et a valeur de diplôme !

Quelles sont les démarches à suivre ?

Avant de rattacher tous les documents requis pour la formation, il faut d’abord effectuer une demande au FIF PL. Cette demande de prise en charge doit être validée en ligne, 10 jours avant le premier jour de formation. L’auto-entrepreneur doit également joindre toutes les pièces demandées sur la plateforme. Ainsi, après sa formation, il doit justifier sa participation ainsi que son règlement. C’est la raison pour laquelle il doit fournir ses attestations de présence et de règlement par rapport à la formation suivie. Ensuite, ces pièces doivent être déposées dans son espace personnel sur le site du FIF PL.

D’autres documents sont à fournir, afin que le FIF PL puisse procéder au paiement de la formation par virement bancaire. D’abord, le professionnel libéral dépose son attestation de versement de l’Union de recouvrement des cotisations de Sécurité sociale et d’Allocations Familiales (Urssaf). Ce document atteste l’éligibilité à une prise en charge de formation. Ensuite, le micro-entrepreneur renseigne son programme de formation ainsi que son Relevé d’Identité Bancaire (RIB) personnel. Enfin, il fait transférer la facture sur laquelle figurent des informations précises sur l’organisme et la formation dispensée.

Testez notre logiciel et profitez de 15 jours gratuits ! C'est sans carte et sans engagement !

Les conditions du financement formation professionnelle liberale

Quels sont les fonds de financement ?

Il existe différents fonds de formation pour financer l’apprentissage des auto-entrepreneurs. Le FIF PL (cité ci-dessus) pour les professionnels libéraux, l’Association de gestion du financement de la formation des chefs d’entreprises (Agefice) pour les commerçants, et le Fonds d’assurance Formation des chefs d’entreprises artisanales (FAFCEA) pour les artisans.

Pour les professionnels libéraux, les Chambres régionales des métiers et de l’artisanat se chargent des demandes de financement.

Comment est fixée l’aide formation profession liberale ?

Pour bénéficier d’une aide formation libérale, des contributions sont payées par les auto-entrepreneurs. Ainsi, les commerçants et professions libérales non réglementées contribuent à hauteur de 0,10 % de leurs chiffres d’affaires. Aussi, les artisans participent à 0,30 % de leurs chiffres d’affaires. En outre, les professions libérales réglementées versent 0,20 % de leurs chiffres d’affaires comme cotisation.

En plus, chaque auto-entrepreneur a droit à un montant pour financer sa formation profession libérale. Ce montant est indiqué sur l’attestation de versement de la contribution à la formation professionnelle. Ainsi, pour les activités libérales réglementées, cette attestation est disponible sur le site de l’Urssaf. Concernant les autres activités, elle est disponible sur le site secu-independants.fr.

Par ailleurs, peu importe le montant de ses cotisations, chaque profession libérale bénéficie des mêmes droits à la formation.

Quelles sont les conditions du financement formation pour un auto-entrepreneur ?

Des prérequis sont nécessaires, afin que les professionnels libéraux puissent être affiliés à un Fonds d’Assurance formation. En fait, il faut remplir trois critères pour bénéficier du financement formation. Tout d’abord, le chiffre d’affaires de la micro-entreprise doit être positif durant toute l’année. Pour être plus clair, ce chiffre d’affaires ne doit pas être nul, pendant les douze mois avant la demande de formation.

Ensuite, c’est après son inscription au statut qu’un professionnel libéral peut effectuer sa demande de formation. Enfin, les commerçants, artisans et prestataires de services, doivent valider une première année d’activité professionnelle.

Lorsqu’il remplit ces trois critères, le micro-entrepreneur pourra bénéficier du financement à la formation.