facebook

COMBINER LE CHÔMAGE ET VOTRE MICRO-ENTREPRISE

Se lancer dans la création d’une activité en indépendant représente un risque non négligeable. Fort heureusement, en plus des aides que vous pouvez obtenir pour démarrer (notre article sur le sujet), vous pouvez aussi profiter de l’Allocation chômage d’aide au Retour à l’Emploi (ARE).

Règles de cumul

  • Vous avez créé votre micro-entreprise après avoir quitté votre emploi

Vous pourrez bénéficier d’une indemnisation partielle qui sera calculée comme suit : Montant de votre ARE = Montant de l’ARE que vous auriez normalement touché si vous n’aviez pas lancé votre activité – 70% des revenus de votre activité.

A noter que si vous avez créé votre micro-entreprise après avoir démissionné, il est possible que vous n’ayez pas droit à l’ARE. Consultez notre article pour en savoir plus !

NB : Les revenus de votre activité à déclarer ne sont pas équivalents à votre chiffre d’affaires brut, il faut soustraire l’abattement forfaitaire (34% pour les activités libérales, 71% pour les prestations commerciales et 50% pour les autres activités de prestation de service).

  • Vous aviez créé votre micro-entreprise avant de quitter votre emploi.

Dans ce cas, vous pourrez profiter de votre indemnisation à 100%. Cependant, vous devrez quand même déclarer à Pôle Emploi le montant de vos revenus provenant de votre micro-entreprise.

La relation avec Pôle Emploi

Comme tout demandeur d’emploi, vous devrez nécessairement vous actualiser tous les mois sur le site de Pôle Emploi. C’est à cette occasion que vous pourrez indiquer à Pôle Emploi quels ont été vos revenus provenant de votre activité indépendante (voir notre article sur la réforme de l’assurance chômage).

VOIR ÉGALEMENT  LE BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT

Aussi, il est très important de vous rapprocher de votre agence Pôle Emploi pour leur faire connaître votre périodicité de déclarations de votre chiffre d’affaires (mensuel ou trimestriel). Dans la mesure où vous aurez à justifier votre chiffre d’affaires en fournissant vos déclarations périodiques de chiffre d’affaires, cette donnée est très importante pour le calcul et le versement de vos indemnités.

  • Vous déclarez votre chiffre d’affaires mensuellement

C’est la solution la plus simple, puisque vous produisez chaque mois une déclaration de chiffre d’affaires qui sert de justificatif pour vos revenus. Vous aurez à déclarer le montant du chiffre d’affaires diminuté de l’abattement forfaitaire. Une allocation provisoire de 80% du montant vous est alors versé. Le complément arrive avant la fin du mois suivant.

  • Vous déclarez votre chiffre d’affaires trimestriellement

Dans ce cas, 2 mois sur 3, vous ne pouvez pas justifier vos revenus d’activité. Vous toucherez alors un paiement de 70% de votre allocation mensuelle. Une fois que vous aurez envoyé le justificatif de déclaration de chiffre d’affaires, le montant sera régularisé.

Dans les 2 cas, ne tardez pas à envoyer vos justificatifs de déclarations de chiffre d’affaires, ceci évitera les retards dans le paiement de vos indemnités. A noter que l’absence d’envoi de déclarations entraine la suppression de vos allocations !